Coopération décentralisée

Accord-cadre de collaboration signé entre La Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM) et le PNUD dans le cadre de l’initiative ART "Appui aux Réseaux Territoriaux"

- mis à jour :

English |  عربي

La Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont signé en avril 2007 un accord-cadre de collaboration qui permet de réaliser des programmes et des projets en appui aux régions des pays en développement dans le cadre de l’initiative ART.

L’acronyme ART signifie « Appui aux Réseaux Territoriaux et thématiques de coopération au développement humain », et c’est une initiative de coopération internationale qui associe les programmes et les activités de différentes organisations des Nations Unies comme par exemple le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’OMS. Mais l’aspect le plus intéressant est que cette initiative soutient un nouveau type de « multilatéralisme » pour lequel les Nations Unies collaborent avec les gouvernements tout en privilégiant la participation active des collectivités régionales et des acteurs sociaux du Sud et du Nord.

L’initiative ART met, donc, en valeur le rôle actif des collectivités régionales dans les processus de développement. En effet, aujourd’hui les Régions constituent des sujets politiques fondamentaux en matière de développement, qui peuvent prendre des engagements et des responsabilités en dialoguant activement avec leur État et avec les organisations Internationales. Toutefois, ART apporte aussi son appui aux politiques des gouvernements nationaux qui vont dans le sens d’une décentralisation démocratique et ces choix sont encouragés et soutenus parce qu’ils sont généralement le signe d’une volonté politique qui entend s’orienter vers un développement durable, plus équitable, solidaire et pacifique.

Ce nouvel instrument se décline au sein des pays via des « Programmes-cadres nationaux » de coopération pour la « Gouvernance et le Développement Local », réunis sous le sigle ART GOLD. Ces Programmes-cadres créent un contexte institutionnel organisé de façon à ce que les différents acteurs nationaux et internationaux puissent contribuer au développement humain des différents pays, de manière coordonnée et complémentaire. Y participent les pays donateurs, les Nations Unies, les gouvernements régionaux et locaux, les associations, les universités, le secteur privé et les organisations non gouvernementales. Bien sur, chacun des acteurs, utilisant les Programmes-cadres ART GOLD, dispose d’un instrument pour augmenter la durabilité et l’impact de ses initiatives, mais sans sacrifier son identité ni sa visibilité.

À travers une approche intersectorielle, ART intervient dans différents champs d’action comme la gouvernance, l’Environnement et l’organisation du territoire, le développement économique local, les systèmes locaux de santé et services sociaux ainsi que les systèmes locaux pour l’éducation de base et la formation. Dans tous ces champs d’actions, les Régions du Nord, grâce à leurs acteurs publics et privés, apportent une contribution importante aux processus de développement local, non seulement parce qu’elles apportent de nouveaux financements, mais aussi et surtout parce qu’elles mettent à disposition des collectivités du Sud leurs savoirs et leurs expériences.

Des programmes ART GOLD ont déjà très bien démarré au Liban, au Maroc, au Gabon, au Mozambique, en Colombie, à Cuba, en Albanie, au Vietnam et au Sri Lanka. D’autres devraient démarrer bientôt au Sénégal, en Indonésie, en Serbie, à Haïti et peut-être au Mali. Et dans ce cadre la Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM) relaie l’information auprès de ses membres afin que ceux intéressés puissent participer à ces programmes en phase de démarrage dans des pays, où les Régions sont déjà présentes ou souhaitent s’investir.

Cette action commence également à être menée également auprès des partenaires du Forum des Réseaux de Régions du Monde créé le 6 mars 2007 à Marseille grâce à l’initiative de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM).

Source : http://www.crpm.org
Marie Ange Orihuela
Directrice en charge des affaires extra-européennes, Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM).