Coopération décentralisée

Revue en langue arabe de la FCMES - 2007

Par Localiban | - mis à jour :

English |  عربي

Sept ans se sont écoulés, la convention de Coopération décentralisée entre Rubrique 20 et la Rubrique 111 s’achève fin 2007. La période 2000- ;2007 a marqué le démarrage réel de certaines actions du développement durable sur le terrain.Ces actions concernaient cinq volets opérationnels :

Volet 1 - ; Gestion Globale et Durable des Résidus Urbains.
Après la fermeture et la réhabilitation de la décharge de Slayeb qui constitue un modèle à suivre
puisque ce projet était le premier de la sorte au Liban, un Schéma Global de Gestion des Déchets Solides a été
mis en oeuvre grâce à "Rubrique 20". Ce dossier a fait l’objet d’une subvention de la part de l’Union Européenne
qui a bien voulu accorder la "Rubrique 111" un financement d’un montant de 1,091,000 Euros pour construire une
usine de traitement des déchets ménagers avec tous les équipements nécessaires, et un autoclave pour le
traitement des déchets hospitaliers. Les travaux de construction de cette usine ont été démarrés le 1er septembre
2007.

Volet 2 - ; Gestion Globale de l’Eau et de l’Assainissement
Un schéma détaillé d’assainissement des communes du Chouf Souayjani (collecte et traitement des eaux usées)
a été élaboré durant cette période.

Volet 3 - ; Aménagement Urbain et Patrimoine
Les projets d’aménagement de la "Rubrique 111" sur les centres traditionnels de communes du Chouf Souayjani
ont fait l’objet d’une assistance technique de Lille métropole. Cette assistance a porté non seulement sur la
préservation du patrimoine, mais également sur tous les thèmes qui favorisent le développement touristique et
l’image de nos communes : technique du tourisme, valorisation du patrimoine, animation, accueil, information,
promotion et communication.

Volet 4 - ; Concertation et Sensibilisation
Grâce à l’assistance de "Rubrique 20", les revues de la "Rubrique 111" ont pu voir le jour. La Fédération poursuit ses
efforts en matière de sensibilisation et de concertation auprès de la population, en ce qui concerne les projets de
développement urbain et d’équipement en infrastructures.

Volet 5 - ; Définition de la politique de la sécurité routière dans la région
Une étude détaillée a été préparée en collaboration étroite avec "Rubrique 20", afin d’assurer la sécurité routière dans la région pour réduire les accidents et dégâts résultant des erreurs commises dans la réalisation du réseau
routier.

Quelles sont les portées de cette coopération sur notre région :
Toutes ces actions honorables de la part de Lille Métropole constituent, non seulement un défi à relever dans le
domaine de la gestion municipal, mais aussi une promesse pour l’avenir. Elles nous incitent, nous élus, à
modifier profondément notre approche de la gestion municipale. Elles nous invitent à avoir un oeil nouveau, un
oeil critique, faisant de nos partenaires lillois une source d’enrichissement intellectuel et fonctionnel. Nos
ambitions restent très fortes en vue de réaliser tous les projets étudiés durant cette démarche de Coopération décentralisée, même si les moyens financiers nous handicapent.
Outre son apport non négligeable sur la question du développement durable, cette Coopération décentralisée entre "Rubrique 20" et "Rubrique 111" représente un triple avantage :
1- Elle est, à la fois l’écho de la sensibilité croissante de l’opinion publique au Caza du Chouf à la solidarité
internationale qui est devenue, dans l’esprit des citoyens, une exigence pour inverser le courant ascendant de la
fracture sociale mondiale,
2- Et, par ses succès, cette coopération qui est caractérisée par des relations d’amitié et de travail, de territoire à
territoire, de communauté à communauté, est devenue un facteur de mobilisation en faveur de la
reconnaissance mutuelle entre nos deux communautés. Les actions honorables prises par "Rubrique 20" afin de
faire rayonner la métropole de Lille à l’échelle nationale et internationale, nous poussent davantage à agir pour
transformer la région du Chouf Souayjani en une région agréable à vivre, et chacune de nos communes en ville
plus humaine, plus belle, plus grande aussi.
3- centrée sur les besoins concrets des nos collectivités (fédération et municipalités) et sur l’attente de la
population locale, cette coopération a su répondre, avec plus de souplesse et plus de sensibilité, à nos
demandes. Cette coopération réaffirme toujours la responsabilité première de la "Rubrique 111" sur son
propre développement qui ne peut se réaliser sans la mobilisation de tous les acteurs locaux du
développement et de toute la population locale ; et ainsi la démocratie postule la primauté du politique. La
démocratie passe, en tout premier lieu, par la prise en charge de notre propre destin et implique que tout projet
de développement doit, pour réussir, être endogène et non le produit d’un prétendu modèle imposé de
l’étranger.
Ainsi, notre région, après avoir souffert d’un marasme socio-économique flagrant durant les années de la
guerre civile, gère avec plus de lucidité, d’efficacité et avec une créativité renforcée, ses capacités et ses
ressources locales. Nous sommes associés à des actions qui posent la nécessité d’un avenir partagé de
notre planète, d’un développement durable, solidaire et humain, où les échanges se multiplient sur une
base d’égalité et dans une culture de paix. Nous travaillons pour faire vivre l’indispensable relation de travail
et d’amitié qu’appelle l’ampleur des tâches à accomplir, mais aussi la volonté de s’amarrer plus solidement au
processus de la Coopération décentralisée...

Nous avons fait le choix de conjuguer fidélité et ouverture :
Fidélité envers nos partenaires lillois et Ouverture au monde de l’Europe, notamment la France, pays de liberté,égalité et fraternité.
Aussi faut-il agir pour une meilleure intégration de la région du Chouf Souayjani dans le processus
international de décision. Nous sommes convaincus que les communes et les régions peuvent jouer un rôle
plus important dans la prévention des conflits, le respect des droits de l’Homme, la solidarité,
l’humanisme, la cohésion sociale et le développement durable.
La Coopération décentralisée porte une vision plus démocratique et plus solidaire de la mondialisation, à
partir du rôle des acteurs locaux. Elle représente un élément de rapprochement des peuples, de prise de
conscience et de nécessité d’un nouvel ordre économique mondial. Elle constitue une véritable école de
l’engagement qui pourrait bien, face à la libéralisation des flux financiers, être à l’origine d’une mondialisation
des mouvements de solidarité civique.
Merci à Lille Métropole Communauté Urbaine,
Merci au Président Monsieur Pierre Mauroy. Grâce à
lui, cette coopération est devenue un autre gage de
l’amour fraternel qui joint nos deux pays et de la
solidarité entre les Hommes,
Merci à Madame Danièle Defontaine, vice-président de "Rubrique 20", qui oeuvre avec beaucoup de volonté et du
courage, depuis l’an 2000, pour la réussite de cette
coopération à tous les points de vue et dans tous ses
domaines,
Merci à tous les élus de "Rubrique 20" qui ont bien voulu
enrichir cette coopération par leurs propres expériences,
Merci à tous les directeurs et techniciens de "Rubrique 20",à M. Paulo Pais, à Mme Christine Zilinski et à tous les
amis qui nous ont aidés à monter nos projets et assurer
leur suivi,
Merci à M. Joseph Tohmé, à qui nous devons beaucoup.
Un grand Merci à la FRANCE qui fait rayonner ses
principes : "Liberté, Egalité et Fraternité", à
l’échelle nationale et internationale.


Présidente de la Rubrique 111,
Maire de Rubrique 157
Nouha GHOSSEINI

Voir la revue (uniquement disponible en langue arabe)