Coopération décentralisée

Projet "d’appui à la rénovation de l’enseignement du français et en français à l’Université Libanaise (UL)"

Par Localiban | - mis à jour :

English |  عربي

Le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international , en collaboration avec le Ministère Libanais de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur (MEES), a élaboré un projet d’ « appui à la rénovation de l’enseignement du français et en français à l’Université Libanaise (UL) », seule université publique, gratuite et laïque au Liban. Cette dernière compte près de 72 000 étudiants (plus de 50% de la population estudiantine) et 4200 enseignants. 65% des inscrits effectuent des études bilingues en français/arabe.

Ce projet tri-annuel avalisé par le Comité Interministériel de la Coopération Internationale et du Développement et paraphé, le 1er août 2005, par le Ministre libanais de l’Education et de l’Enseignement supérieur et l’Ambassadeur de France au Liban, bénéficie d’une prise en charge d’un montant de 3,250 millions d’euros sur le Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP).

Ce projet vise à renforcer :

- le positionnement national de l’Université Libanaise comme université francophone,
- la place de la langue française comme langue d’enseignement supérieur,
- la qualité de la formation initiale des élites francophones,
- la professionnalisation des futurs enseignants de français et en langue française (enseignement scientifique au Liban) du préscolaire au secondaire.

Pour atteindre ces objectifs, 3 stratégies ont été privilégiées :

- mise en place, au sein de l’Université Libanaise, d’un dispositif pérenne d’enseignement de la langue française pour la remise à niveau linguistique des étudiants inscrit dans un cursus bilingue (français/arabe) d’une des 17 facultés et instituts de cette université (composante 1 du projet)
- renforcement de l’utilisation de la langue française dans les enseignements dispensés au sein de la faculté des Sciences (composante 2)
- appui à la didactique des disciplines dans la formation des futurs enseignants de mathématiques, sciences et français au sein de la faculté de Pédagogie (composante 3).

La mise en œuvre de ces 3 composantes comprend :

- la formation continue des personnels (enseignants et bibliothécaires) ;
- la dotation en équipements des Centres de langues et bibliothèques universitaires des facultés de Sciences et Pédagogie ;
- la dotation en ouvrages documentaires dans les domaines du Français Langue Etrangère, Français sur Objectifs Spécifiques, Français Langue Seconde, didactique des mathématiques et sciences et enseignement bilingue des disciplines scientifiques.

L’expertise nécessaire à la formation est sollicitée auprès des principaux partenaires universitaires français de l’Université Libanaise, notamment Paris III et Paris IV, Lyon I et Lyon II, Grenoble III. En fonction des besoins spécifiques, d’autres partenaires sont mis à contribution, comme ce fut déjà le cas avec la CCIP ou l’INRP.

Soucieux de la pérennisation du projet, le poste élabore enfin diverses possibilités de consolidation des acquis autour de la création d’un master en didactique du français langue universitaire à la faculté des Lettres, la mise en œuvre d’un Service Universitaire Pédagogique à la Faculté des Sciences et enfin l’appui au laboratoire de recherches de la Faculté de Pédagogie et à son service des stages.