Médias

La forêt de Raboué, un dépotoir nauséabond à ciel ouvert

Par L’Orient-Le Jour - lorientlejour.com | - mis à jour :

Cette photo résume à elle seule l’ampleur de la catastrophe écologique que le Liban officiel n’arrive toujours pas à circonscrire. Les forêts du Liban se transforment en dépotoirs sauvages, vecteurs de nombreuses maladies, dans l’indifférence pratiquement générale.

Les habitants de Raboué ont déjà protesté contre le fait que tous les déchets de la région sont jetés chez eux, dans une forêt limitrophe, sans tri préalable, provoquant une invasion de mouches et de rongeurs, en dépit des promesses faites par la municipalité de Qornet Chehwane de régler l’affaire.

Ces promesses sont restées lettre morte. Une des résidentes, Carla Chamcham Hochar, a posté cette photo sur sa page Facebook, avec le commentaire suivant : « Ceci était une forêt magnifique, située sur les hauteurs de Raboué, à quelques minutes des habitations. Les gens venaient s’y promener, courir ou pique-niquer. Mais cela était bien avant que la municipalité de Qornet Chehwane ne décide d’en faire une décharge à ciel ouvert, provoquant des odeurs nauséabondes et attirant mouches et maladies. Le comble (...) est que la municipalité a essayé de faire croire à qui veut l’entendre qu’elle a élaboré un plan de tri des plus civilisés, allant même jusqu’à se faire féliciter pour son travail. Je signale au passage qu’une voiture de police est constamment garée à l’entrée de la forêt pour que les riverains ne puissent pas y pénétrer et prendre en photo le désastre. »